RC LENS : site officiel du club de foot de AVION - footeo

COUPE DE LA LIGUE
3
4
27 août 2013 20:00
Us Creteil
36'
Jean-Michel LESAGE
49'
Ibrahima SECK
66'
Marcel ESSOMBE
84'
Jean-Michel LESAGE
  • Ensoleillé
  • Sec
  • Faible
12 min
But marqué
Sur pénalty
36 min
But encaissé
Jean-Michel LESAGE
Sur pénalty
49 min
But encaissé
Ibrahima SECK
55 min
Carton jaune
65 min
Remplacement
Tactique
66 min
But encaissé
Marcel ESSOMBE
76 min
Remplacement
Tactique
79 min
But marqué
82 min
Remplacement
Tactique
84 min
But encaissé
Jean-Michel LESAGE
87 min
But marqué
Sur pénalty
90 min
Carton jaune
20:00 - 27 août 2013
Arbitre Central
ENNJIMI SAID
Arbitre(s) assistant(s) SCHURRA CEDRIC GAILLARD REGIS
NC

Lens - Créteil : Sept buts mais une élimination

Au terme d'une rencontre riche en buts, la formation sang et or – composée de nombreux éléments du banc – s'est inclinée, ce mardi soir, face à Créteil (3-4). Après une ouverture du score de Coulibaly sur penalty, les Franciliens égalisaient en première mi-temps puis prenaient un avantage de deux buts en seconde période. Lens réduisait la marque par Ducasse avant de concéder un nouveau but. Un dernier penalty transformé par Ndiaye ne changeait rien à l'affaire. Le Racing dit donc « au-revoir » à la coupe de la Ligue. Place maintenant au championnat avec, dès vendredi, la réception de Troyes !

Compte-rendu

Pour ce premier des deux rendez-vous de la semaine à Bollaert-Delelis, devant près de 18 000 spectateurs, Antoine Kombouaré avait décidé de faire tourner son effectif. Le onze lensois était le suivant : Riou dans les buts, Kantari et Saint-Ruf en défense centrale, Landre et Baal sur les flancs, Gbamin et Ducasse à la récupération, Bela et Nomenjanahary sur les ailes, et Salli en soutien de Coulibaly à la pointe de l'attaque.


Retour de Pierre Ducasse dans l'entrejeu lensois

Si l'entame de la rencontre était à l'avantage des Sang et Or, la première occasion revenait aux Cristoliens. Après une bonne intervention de Riou dans les pieds d'un attaquant, le ballon était repris aux seize mètres alors que le gardien lensois, sonné, était resté au sol. Heureusement, Saint-Ruf se chargeait de repousser l'envoi sur sa ligne (8e). La réaction artésienne ne tardait pas. Bien lancé par Coulibaly, Salli se faisait bousculer en pleine surface, et obtenait logiquement un penalty, transformé par Coulibaly malgré le bon plongeon de Ndoye (1-0, 12e) !


Adamo Coulibaly ouvre la marque !

Toujours dominateurs, les Sang et Or s'octroyaient une belle opportunité de doubler la mise mais Salli, à nouveau lancé dans la profondeur par Coulibaly, perdait son duel face au gardien (25e). Dans ce match alerte, les Franciliens n'étaient pas en reste avec un dangereux centre de Lesage que deux équipiers manquaient d'un rien de reprendre devant la cage (34e). Sur la lancée de cette action, Créteil insistait et obtenait à son tour un penalty, consécutif à une faute de main de Gbamin. Lesage se chargeait d’appliquer la sanction (1-1, 36e). Malgré quelques mouvements offensifs de part et d'autre, la pause était atteinte sur ce score de parité.


Egalisation de Créteil sur penalty

Au retour des vestiaires, le Racing se mettait en évidence sur une frappe lointaine de Ducasse difficilement captée par Ndoye (48e). La réplique adverse, quant à elle, faisait mouche : à la réception d'un coup franc de Lesage, Seck, de la tête, expédiait le cuir au fond des filets (1-2, 49e). On retrouvait Lesage qui, toujours sur coup franc, mettait Riou à contribution (57e) avant que Gbamin ne fasse de même avec Ndoye (59e). Touzghar, en remplacement de Bela, venait renforcer l'attaque artésienne (65e) mais c'est Créteil qui parvenait à alourdir la marque par Essombé. Prenant la défense à revers, il réceptionnait une longue transversale avant d'aller, seul, défier et battre Riou (1-3, 66e).


Ibrahima Seck donne l'avantage aux siens

Les Sang et Or – que Ndiaye ne tardait pas à rejoindre en remplacement de Salli (76e) – tentaient le tout pour le tout, au risque de s'exposer à un nouveau contre. Une pression qui payait, Ducasse réussissant une reprise en pleine lucarne à la réception d'un centre de Nomenjanahary (2-3, 79e) ! L'espoir renaissait dans les travées de Bollaert. Le coach lensois effectuait un dernier changement avec l'entrée de Fradj pour Landre (82e). Mais, alors que le public entrevoyait égalisation, Lesage profitait d'un mauvais dégagement du gardien artésien pour refroidir l'ambiance et alourdir la marque en renvoyant le cuir vers le but vide (2-4, 84e).


Faute sur Yoann Touzghar et troisième penalty de la soirée

Le Racing ne renonçait pourtant pas, et, sur une percée de Touzghar dans la surface, obtenait un nouveau penalty. Ndiaye le transformait en prenant à contre-pied son presque homonyme Ndoye (3-4, 87e). Ce nouveau but et les quatre minutes de temps additionnel ravivaient le fol espoir d'un retournement de situation. Malheureusement, les derniers efforts du Racing s'avéraient vains. Les Sang et Or quittaient prématurément cette compétition... mais tournaient déjà leurs yeux vers les lumières du championnat, avec la furieuse envie de faire vite oublier ce faux pas !

Réactions

Antoine Kombouaré - Entraîneur du Racing club de Lens : « C’est une grosse déception ! Il y a beaucoup de frustration car on sent que l’on est passé à côté de quelque chose. On a eu la balle de 2-0, avec Edgar Salli qui s’est présenté seul face au gardien. Si on avait marqué, ça aurait été plus facile pour nous après. Concernant les buts que l’on a pris, il y a eu un penalty, et le deuxième a été marqué sur un coup franc, ballon dévié et on n’est pas allé au duel. Le troisième, il n’y avait pas hors-jeu et je ne comprends pas pourquoi ma défense a décidé de jouer cette ligne. Et le quatrième, c’était sur une remise en touche. On s’est précipité, on a fait un mauvais dégagement et derrière Créteil a marqué. C’étaient des buts assez gags. C’est impossible de gagner quand on prend quatre buts à domicile ! La grosse déception vient aussi du fait que je n’aime pas voir mon équipe prendre autant de buts ! Il faut retrouver une certaine solidité, car le haut niveau c’est déjà gagner les duels défensifs, puis aller de l’avant. Je dis bien haut et fort : ce n’est pas la jeunesse ou le manque d’expérience qu’il faut pointer du doigt ! Pour moi, les jeunes étaient là. Il y a de la qualité. Ils apprennent vite. On a montré beaucoup de naïveté sur les buts que l’on a encaissés. On les a pris sur des fautes de concentration et d’inattention. On n’a pas fait les efforts pour éviter de se mettre en difficulté.

Quand on a un problème, il faut savoir trouver les solutions. Et, les solutions, on les a trouvées dans le jeu. Il fallait poser le ballon au sol, jouer vite les mises en jeu, contourner la défense en ayant des couloirs très actifs. Les joueurs ont beaucoup soufferts. On a marqué trois buts et on s’est beaucoup exposé. Face à un problème athlétique, on a répondu par du jeu, de la vitesse, du rythme… Sur le plan du jeu et dans le domaine offensif, il y a eu de très bonnes choses.

On est sorti de cette compétition et on aura toute la nuit pour digérer. Quand on est un grand joueur, une grande équipe, il faut accepter la défaite avec le sentiment d’avoir tout donné. J’ai un principe : ne jamais regarder derrière. On a pris une bonne gifle mais demain on tournera la page ! Il sera temps de se replonger dans le travail et préparer la réception de Troyes vendredi qui est très importante ! »

Jean-Luc Vasseur - Entraîneur de Créteil : « On a vu des buts ! Ça a encore tourné en notre faveur ce soir. Mais ça aurait pu être le cas pour Lens. Je ne sais pas si on peut dire qu’Antoine Kombouaré a aligné une équipe « bis », mais ceux qui ont joué étaient remarquables et nous ont posés beaucoup de soucis. Finalement, on a gagné mais ça reste spectaculaire pour Créteil. C’est un symbole de gagner à Bollaert-Delelis, face au leader de la Ligue 2 qui n’avait pas encore perdu depuis le début de la saison.

On est satisfait de passer en Coupe. On est là pour apprendre, et ce genre de match, avec des situations exceptionnelles, font prendre de l’expérience à nos joueurs. On veut se vacciner et c’est en jouant ce genre de rencontres que l’on se vaccine.

Maintenant, il ne faut pas tomber dans l’euphorie car on a un match contre Clermont qui arrive en Ligue 2. Et la priorité du club cette saison est le maintien ! Puis, dans un mois on revient ici pour le championnat mais ce sera autre chose. »

Nicolas Saint-Ruf - Joueur du Racing club de Lens : « Ce n’est pas la première erreur que l’on fera, et ce ne sera pas la dernière. Ce deuxième but, il fallait le tuer juste avant de rentrer à la mi-temps. L’arbitre siffle peut-être un penalty litigieux. Mais c’est le jeu. On a bien entamé la seconde période mais malheureusement on a pris des buts. A la fin de la rencontre, on savait que ça allait être difficile de revenir. On apprend de nos erreurs et on sait que l’on va tout faire pour ne plus les reproduire. Dans l’ensemble, on n’a pas fait un mauvais match. Mais c’était compliqué de gagner en prenant quatre buts à domicile. C’est un match qu’il faut oublier. Maintenant on va se concentrer sur le prochain match. »

 

HOMME DU MATCH

  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC

STATS ÉQUIPE

6 Derniers matchs

N N G P G G

Répartition des buts

94 buts marqués
63 buts encaissés

Graphique des victoires

DERNIERS MATCHS

CLASSEMENTS

1 METZ F C 76 38 22 10 6 0 55 28 0 27
2 R.C LENS 65 38 17 14 7 0 58 40 0 18
3 S.M CAEN 64 38 18 10 10 0 65 44 0 21
4 A.S NANCY LORRAINE 61 38 16 13 9 0 47 37 0 10
5 CHAMOIS NIORTAIS 58 38 15 13 10 0 51 47 0 4
6 DIJON F.C.O 57 38 14 15 9 0 53 42 0 11
7 STADE BRESTOIS 29 56 38 15 11 12 0 38 32 0 6
8 TOURS F.C 55 38 15 10 13 0 63 56 0 7
9 ANGERS S.C.O 55 38 14 13 11 0 46 45 0 1
10 ESTAC TROYES 52 38 15 7 16 0 56 44 0 12
11 CRETEIL U S 50 38 12 14 12 0 57 58 0 -1
12 LE HAVRE A.C 48 38 11 15 12 0 43 43 0 0
13 A.C ARLES AVIGNON 46 38 10 16 12 0 36 38 0 -2
14 CLERMONT FOOT 45 38 10 15 13 0 31 38 0 -7
15 NÎMES OLYMPIQUE 44 38 10 14 14 0 49 54 0 -5
16 A.J AUXERRE 43 38 10 13 15 0 35 45 0 -10
17 STADE LAVALLOIS 42 38 10 12 16 0 44 52 0 -8
18 CHATEAUROUX BERRI. 40 38 10 10 18 0 43 59 0 -16
19 FC ISTRES OUEST PROV 36 38 9 9 20 0 48 74 0 -26
20 C.A. BASTIA 24 38 4 12 22 0 21 63 0 -42
gardiens
Gardien
Gardien
défenseurs
Défenseur droit
Défenseur central
Défenseur gauche
Défenseur central
Défenseur droit
Défenseur central
milieux
Milieu offensif centre
Milieu gauche
Milieu défensif
Milieu offensif centre
attaquants
Attaquant
Attaquant
Attaquant
Attaquant
Dirigeants
Autre dirigeant
Autre dirigeant
Entraineur
Autre dirigeant
Autre dirigeant
RUDY RIOU
R R
NICOLAS SAINT-RUF
N S
LUDOVIC BAAL
L B
JEAN PHILIPPE GBAMIN
J G
LOICK LANDRE
L L
AHMED KANTARI
A K
LALAINA NOMENJANAHARY
L N
PIERRE DUCASSE
P D
EDGAR SALLI
E S
JEREMIE BELA
J B
ADAMO COULIBALY
A C

REMPLAÇANTS

RENDEZ-VOUS

NC
NC

LIEU DU MATCH

VIDÉO

PHOTOS

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 3 Dirigeants
  • 6 Joueurs
  • 47 Supporters
+