RC LENS : site officiel du club de foot de AVION - footeo

Sco Angers
Championnat
3
2
11 février 2013 20:30
56'
Rayan FRIKECHE
90'
Alharbi EL JADEYAOUI
94'
Khaled AYARI
  • Couvert
  • Sec
  • Faible
26 min
But marqué
superbe tête croisée devant le point de penalty
Passe décisive
Bon centre côté droit
56 min
But encaissé
Rayan FRIKECHE
63 min
Remplacement
Tactique
66 min
But marqué
D'un plat du pied
Passe décisive
lance dans la profondeur
82 min
Remplacement
Tactique
90 min
But encaissé
Alharbi EL JADEYAOUI
94 min
But encaissé
Khaled AYARI
95 min
Carton jaune
STADE JEAN BOUIN
Pelouse naturelle
20:30 - 11 février 2013
Arbitre Central
BASTIEN BENOIT
Arbitre(s) assistant(s) CALVARIN FREDERIC HAQUETTE FREDERIC
NC

 

Angers - Lens : Si près de la victoire

C'est un terrible scénario qui attendait les Sang et Or, ce lundi soir, sur la pelouse du stade Jean-Bouin. A la fin du temps réglementaire, grâce à des réalisations de Le Moigne et Bergdich, le Racing menait en effet deux buts à un, face à un adversaire angevin réduit à dix. En quatre minutes de temps additionnel, le SCO parviendra pourtant à renverser le score, arrachant les trois points qui étaient promis aux Artésiens (3-2).
Compte-rendu

Pour ce déplacement en terre angevine, en l'absence notamment de Valdivia, suspendu, Eric Sikora avait choisi d'évoluer en 4-4-2 avec Riou dans les buts, Coeff et Yahia en défense centrale, Démont et Bergdich sur les côtés, Le Moigne et Baal à la récupération, Bela et Nomenjanahary sur les flancs, et Ndiaye et Touzghar en pointe.

Après un début de match timide de la part des deux équipes, c'est Angers qui s'offrait la première belle opportunité. Bénéficiant d'une talonnade lumineuse de Keserü, Doré se présentait seul face à Riou. Le gardien parvenait à détourner l'envoi qui aboutissait dans les pieds d'El Jadeyaoui, celui-ci se faisant, à son tour, contrer (19e). Le Racing réagissait sur une frappe enveloppée de Nomenjanahary qui manquait le cadre (23e). On retrouvait le Malgache sur un centre-tir qui obligeait Malicki à claquer le ballon sous sa barre. Démont récupérait le cuir, côté droit, et adressait un centre au point de penalty pour la tête croisée de Le Moigne qui trompait le portier angevin (0-1, 26e) !

Menant au score, le Racing poursuivait sur sa lancée mais ni le tir de Bela à l'issue d'une rapide contre-attaque (33e), ni une nouvelle tête de Le Moigne, face au but (35e), ne trouvaient la cible. Peu avant la pause, il fallait un très grand Malicki pour éviter au SCO de sombrer. Sur un centre de Bergdich, Bela plaçait une superbe tête décroisée que le gardien renvoyait du bout des doigts. Le Moigne était à la retombée mais sa tentative, à angle fermé, était, tant bien que mal, déviée en corner par le portier angevin (45e).

Dès la reprise, les deux formations faisaient preuve de combativité mais c'est Angers qui tirait les marrons du feu. Bien décalé par Keserü, El Jadeyaoui, côté gauche, manquait une frappe qui se transformait en passe décisive pour Frikeche, au second poteau. Sa reprise à bout portant ne laissait aucune chance à Riou (1-1, 56e). A la peine dans les minutes qui suivaient l'égalisation, la formation artésienne – au sein de laquelle Cyprien avait remplacé Bela (63e) – se reprenait après l'heure de jeu. D'abord sur contre-attaque, Malicki remportant son duel face à Touzghar (64e). L'avant-centre lensois était ensuite l'auteur d'une parfaite ouverture pour Bergdich. Ce dernier prenait de vitesse Fall avant d'aller tromper le gardien d'un plat du pied (1-2, 66e). Le Racing reprenait l'avantage !

Loin d'être abattus, les Angevins continuaient d'aller de l'avant et prenaient peu à peu le contrôle de cette fin de match. C'est ainsi que, sur un corner adverse repris de la tête, Bergdich, de la poitrine, sauvait les siens sur la ligne (79e). Ndiaye, qui ne s'était pas remis d'un k.o. consécutif à une frappe en plein visage, devait être remplacé par Touré (82e). La pression s'accentuait avec une tête de Keserü au-dessus du cadre lensois (84e). C'est alors que, toujours actif en contres, Touzghar voyait sa course stoppée par une main de Boyer. Déjà averti, le défenseur était logiquement expulsé (85e).

A onze contre dix, Lens pouvait espérer, sans trop de difficulté, conserver son gain jusqu'au terme, voire même accentuer son avance, comme sur ce coup franc de Démont passant bien près de la lucarne (86e) ou ce missile de Nomenjanahary rasant la barre (89e). Les Angevins allaient écrire un tout autre scénario. Sur un centre venu de la droite, la balle était remise dans l'axe, puis contrée, avant d'aboutir dans la confusion, à El Jadeyaoui qui, à bout portant, remettait les deux équipes à égalité (2-2, 90e).

Dans le temps additionnel, les deux camps tentaient d'arracher la victoire mais le sort souriait à nouveau au SCO. A la retombée d'un centre, Keserü provoquait un cafouillage devant le but lensois, et c'est Ayari qui, dans la mêlée, parvenait à pousser le cuir dans les filets (3-2, 94e). En quatre minutes, Lens venait de se faire arracher les trois points d'un succès qui lui semblait acquis. Cruel dénouement

 

Angers - Lens : Réactions

 

Eric Sikora : « C'est inadmissible. C'est une faute professionnelle. Quand on est à 2-1, à onze contre dix, que l'on revient ainsi à un seul point d'Angers, de Nîmes, de Dijon, ce qui nous permettrait de vivre une fin de saison un peu plus exaltante, quand on fait tout cela, et que l'on ne fait que reculer... On leur avait pourtant dit, avec la vidéo, que c'était une équipe qui était capable de marquer dans les arrêts de jeu, même en infériorité numérique. Quand on n'écoute pas, c'est ce qui arrive... Leurs trois buts sont inscrits dans nos six mètres. Sur le dernier, le buteur tacle avec détermination alors que nous, nous en sommes incapables. Nous sommes incapables de tenir un résultat. Quelque part, on a montré là nos limites. On est peut-être à notre juste place au classement. Si l'on en est là, c'est qu'il nous manque des choses... C'est dommage car, jusqu'à l'expulsion, on avait à peu près fait ce qu'il fallait. On met deux beaux buts. On est bien en place. Après, il y a un manque de mental, un manque de leader. Quand on a la chance de mener comme cela chez un concurrent direct, on n'a pas le droit de perdre... Je me mets avec eux. Je suis leur entraîneur. Et je félicite les Angevins... Mais, sincèrement, on n'a pas le droit de faire ça... Maintenant, quand on prend une gifle comme celle-là, il faut savoir repartir de l'avant, s'en servir. C'est aussi un groupe qui apprend. Il y a beaucoup de jeunes... Mais on doit être capable de mieux faire ! »

Alaeddine Yahia : « On mène 2-1 à la 90ème minute. On est impardonnable. Dès que l'on a été en supériorité numérique, on a arrêté de jouer. Et du côté angevin, tous les centres ont trouvé un attaquant. Ils y ont cru plus que nous, à l'image de leur dernier but où ils s'arrachent... Je n'arrive pas à comprendre pourquoi on a arrêté de jouer alors que l'on avait le match en main. Je pense qu'on a su le maîtriser pendant 90 minutes mais, parfois, une rencontre dure 95 minutes. Et là, on a arrêté de jouer. On a cru que cela allait être facile dès l'on s'est retrouvé à onze contre dix... C'est plus que de la déception. On gâche le travail de ces dix derniers jours. On s'était bien préparés. On gagnait. On pouvait se replacer dans le championnat. Et là, on a tout foutu en l'air ! »

Jérôme Le Moigne : « On ne peut s'en prendre qu'à nous. Angers joue à dix contre onze, il ne reste que cinq minutes d'arrêts de jeu, et l'on se prend deux buts. On n'a pas fait les efforts jusqu'au bout. On n'a pas été attentifs. On aurait dû faire preuve d'un plus gros mental. On a failli sur tout cela. Il y a beaucoup de déception, de frustration. C'est normal... A nous de bien récupérer. Le match de Châteauroux arrive vite. Il ne faut surtout pas perdre confiance, rester sur note bonne dynamique. Il faut rapidement faire le vide. »

Jérémie Bela : « C'est une grosse déception. On s'était fixé des objectifs mais là ça se corse. Comme l'a dit le coach, c'est une faute professionnelle. Il n'y a rien d'autre à dire. »

HOMME DU MATCH

  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC

STATS ÉQUIPE

6 Derniers matchs

P N N P N P

Répartition des buts

64 buts marqués
65 buts encaissés

Graphique des victoires

DERNIERS MATCHS

CLASSEMENTS

RANG EQUIPE POINTS JOURNEE GAGNE NUL PERDU BP BC DIFF
1 AS Monaco FC 76 38 21 13 4 64 33 +31
2 EA Guingamp 70 38 20 10 8 63 38 +25
3 FC Nantes 69 38 19 12 7 54 29 +25
4 SM Caen  63 38 17 12 9 48 28 +20
5 Angers SCO 61 38 17 10 11 52 39 +13
6 Le Havre AC 59 38 16 11 11 52 47 +5
7 Dijon FCO  59 38 15 14 9 52 49 +3
8 Nîmes Olympique  58 38 17 7 14 52 42 +10
9 AJ Auxerre  49 38 13 10 15 51 53 -2
10 Tours FC 49 38 12 13 13 40 49 -9
11 AC Arles-Avignon 46 38 10 16 12 36 48 -12
12 RC Lens 45 38 9 18 11 39 53 -14
13 FC Istres OP 43 38 11 10 17 38 45 -7
14 Clermont FA 43 38 9 16 13 33 47 -14
15 Chamois Niortais FC  42 38 8 18 12 39 42 -3
16 LB Châteauroux 42 38 8 18 12 43 47 -4
17 Stade lavallois MFC 42 38 10 12 16 47 54 -7
18 Le Mans FC 40 38 11 7 20 39 62 -23
19 CS Sedan 31 38 6 13 19 41 58 -17
20 GFC Ajaccio  25 38 6 10 22 34 54 -20
gardiens
Gardien
Gardien
défenseurs
Défenseur droit
Défenseur gauche
milieux
Milieu gauche
Milieu défensif
Milieu gauche
Milieu centre
attaquants
Attaquant
Attaquant
Attaquant
Attaquant
Autre
Défenseur centre
Défenseur centre
Défenseur centre
Dirigeants
Entraineur
Entraineur
Autre dirigeant
Autre dirigeant
RUDY RIOU
R R
YOHAN DEMONT
Y D
ZAKARYA BERGDICH
Z B
LUDOVIC BAAL
L B
JEROME LE MOIGNE
J L
LALAINA NOMENJANAHARY
L N
DEME N'DIAYE
D N
YOANN TOUZGHAR
Y T
JEREMIE BELA
J B
ALAEDDINE YAHIA
A Y
ALEXANDRE COEFF
A C

REMPLAÇANTS

RENDEZ-VOUS

NC
NC

LIEU DU MATCH

VIDÉO

PHOTOS

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 3 Dirigeants
  • 6 Joueurs
  • 47 Supporters
+