RC LENS : site officiel du club de foot de AVION - footeo

Championnat
0
0
12 novembre 2012 20:30
Sm Caen
2
  • Ensoleillé
  • Sec
  • Faible
62 min
Remplacement
Tactique
66 min
Carton jaune
pour geste dangereux
70 min
Carton jaune
79 min
Remplacement
Tactique
85 min
Remplacement
Tactique
20:30 - 12 novembre 2012
Arbitre Central
BATTA FLORENT
Arbitre(s) assistant(s) CALVARIN FREDERIC MORELIERE BENOIT
NC

Lens - Caen : Entre costauds

Après trois victoires consécutives en déplacement, les Caennais espéraient bien prendre la tête du classement à l'occasion de leur venue, ce lundi, à Bollaert-Delelis. C'était sans compter sur des Sang et Or invaincus depuis plus d'un mois, et qui, après avoir résisté en première période, dominaient largement la seconde, face à des Normands réduits à dix à l'heure de jeu. Aucun but ne sera finalement inscrit dans cette partie où chaque équipe aura eu sa mi-temps (0-0).

Compte-rendu

Pour cette rencontre, Eric Sikora devait se passer des services de Ducasse et Touzghar, blessés, et de Bergdich et Yahia, suspendus. Le onze lensois était le suivant : Riou dans les buts, Touré et Coeff en défense centrale, Démont et Baal sur les flancs, Le Moigne, Sow et Valdivia en milieu de terrain, Plumain et Nomenjanahary sur les ailes, et Pollet à la pointe de l'attaque.


Lalaïna Nomenjanahary associé à Ludovic Baal sur le côté gauche

Malgré la pluie de novembre, l'ambiance était au rendez-vous au coup d'envoi de ce dernier match de la quatorzième journée. Côté terrain, après une entame équilibrée, les Sang et Or prenaient peu à peu le contrôle des débats. C'est pourtant Caen qui, le premier, se montrait dangereux, Riou devant intervenir d'un tacle autoritaire devant Montaroup (8e). Le portier artésien s'employait à nouveau sur une frappe des vingt mètres de Duhamel (18e). Gêné par le pressing normand, le Racing ne parvenait pas à mettre à profit sa possession de balle. Les offensives rapidement menées par son adversaire mettaient, quant à elles, à rude épreuve l'arrière-garde nordiste. C'est ainsi que sur un contre, il fallait une sortie de Riou pour s'opposer in extremis à Guerreiro avant que le cuir, revenu dans les pieds caennais, ne soit dégagé à deux reprises, sur sa ligne, par Démont (29e) !


David Pollet, sevré de ballon en première mi-temps

Lens tentait de réagir sur coup franc mais le ciseau retourné de Sow, consécutif à un ballon relâché par Perquis, ne trouvait pas sa cible (31e). Et c'est encore le Stade Malherbe, par une reprise sur corner signée Agouazi, qui faisait frémir les travées sang et or, Nomenjanahary suppléant son gardien pour parer au danger (38e). Dominant dans le jeu mais manquant de percussion, le Racing se faisait encore surprendre juste avant la pause : parfaitement servi dans l'axe par Cuvillier, Duhamel armait une lourde frappe depuis le point de penalty. Et il fallait une magnifique parade de Riou pour éviter le pire (45e+1).


Damien Perquis, souvent mis en difficulté en seconde période

Soumis aux coups de boutoir normands en première mi-temps, les Sang et Or étaient fermement décidés à changer de registre au retour des vestiaires. Pollet donnait le ton en expédiant un boulet de canon des vingt-cinq mètres que Perquis avait les plus grandes peines à détourner (48e). Le Racing, accentuant sa pression, étouffait peu à peu son adversaire, et c'est à l'heure de jeu qu'intervenait le fait du match. S'accrochant avec Valdivia, au milieu du terrain, Cuvillier donnait un coup de tête au meneur de jeu artésien, et se faisait logiquement expulser (61e). Déjà sérieusement bousculé depuis la reprise, Caen se retrouvait en infériorité numérique pour la dernière demi-heure.


Combativité à revendre dans les deux camps

N'Diaye, en remplacement de Pollet, venait apporter un second souffle à l'attaque nordiste (64e). Il combinait avec Démont pour permettre à ce dernier de tenter sa chance des seize mètres. Juste au-dessus de la barre (68e). Les Normands qui avaient depuis longtemps ravalé leurs ambitions, s'employaient à présent à défendre, coûte que coûte, le point du match nul. Malgré une succession de corners et de coups francs artésiens, et le renfort des jeunes Leghait et Diakité, en remplacement de Plumain (79e) et Valdivia (85e), ils y parvenaient. Dans ce duel entre les deux équipes en forme du moment, ce résultat de parité – somme toute logique – permet au Racing de conserver son invincibilité et de rester au contact des meilleurs.


Julien Leghait, en fin de match

Lens - Caen : Réactions

Réactions

Eric Sikora - Entraîneur du Racing club de Lens : « On est tombé sur une belle équipe de Caen qui n’est pas devant au classement par hasard. Elle est bien en place et sort vite. Elle a des attaquants qui sont vraiment chiants à prendre. On aurait pu être mené à la mi-temps sans un grand Rudy Riou ! On a réussi à rejoindre les vestiaires à la pause à 0-0. Je pense que la seconde période aurait pu être meilleure, même avant l’expulsion. A onze contre dix, Caen est bien regroupé derrière et on n’arrive pas à trouver les solutions. Par contre, sur le plan offensif on a un déficit. On ne se procure aucune occasion ce soir et, dans ce cas, c’est difficile de gagner des matchs à domicile. Le 0-0 est un bon nul pour nous. La série d’invisibilité continue ! On avait fixé sept points sur les trois matchs : Caen, Nîmes et Laval. On est toujours dans les comptes pour le moment. Les joueurs n’ont pas triché. Ils ont donné ce qu’ils pouvaient en seconde période. On ne peut pas dire qu’ils n’ont pas fait les courses, ni les efforts. Dans ce genre de match, on a toujours peur de se faire prendre en contre. Il y a quelques temps on aurait peut-être perdu cette rencontre mais les résultats positifs du moment font que l’on arrive à conserver ce soir le 0-0. 

Je pense que ce soir, on voit aussi les difficultés que l’on a à jouer face à une équipe qui est bien regroupée. Les seules situations de danger sont sur coups de pied arrêtés. On n’a pas vraiment eu d’occasions de but. Sur le plan offensif, on doit encore s’améliorer à ce niveau. Même si on était là pour faire du jeu et aller vers l’avant, il y a aussi des équipes qui sont bien organisées et qui ont des qualités, comme Caen. On a eu du mal mais on progresse et on avance. On n’a jamais dit que l’on allait monter. Ce n’est pas parce que l’on a fait trois victoires et un nul que les objectifs ont changé. Ce soir, on a pris un point de plus sur les relégables et c’est ce qu’il y a de plus important. Le classement est très serré. On n’a pas gagné, on perd peut-être deux points mais on est capable de réaliser un exploit à Nîmes, comme on a su le faire à Auxerre et Sedan.

Concernant l’expulsion, je ne vois pas la faute, mais  juste Pierrick Valdivia qui tombe. Je ne sais pas s’il y a coup de tête ou non. Et, par rapport à mon altercation, il y a quelqu’un de Caen qui me parle derrière et qui dit quelque chose qu’il n’a pas lieu de dire. Et après, je m’emporte. C’est la tension du match. Mais bon, à la fin du match, on n’en a rigolé avec Patrice Garande. »

Patrice Garande - Entraîneur de Caen : « C’est un bilan mitigé. Je suis satisfait de la première période, dans tous les domaines. On s’est créé des occasions et je pense que l’on aurait pu faire la différence pendant cette mi-temps. Je ne peux pas reprocher grand-chose aux joueurs qui ont fait les gestes qu’il fallait. En deuxième période, on a joué un petit peu trop bas à mon goût avec un peu trop de déchets techniques. Après, il y a cette expulsion qui change tout. Je perds un joueur sur une action qui me semble litigieuse mais je n’ai pas revu les images. C’est regrettable pour nous car on perd Alexandre Cuvillier pour quelques temps et ça va nous poser des problèmes. J’ai apprécié l’exemplarité, la solidarité et la volonté de tous les joueurs pour ramener ce point du match nul. »

Rudy Riou - Joueur du Racing club de Lens : « C’est un bon point. On n’a pas su gagner le match donc on a fait en sorte de ne pas le perdre. Je n’ai pas senti tout de suite que j’étais dans un grand jour. Ça s’est fait au fur et à mesure de la rencontre. Il y a des fois où ça réussi mieux que d’autres et ça a été le cas ce soir ! Caen est la meilleure équipe à l’extérieur et on l’a vu avec ce bloc très dense qui nous a empêchés de jouer notre football habituel. En seconde période, ça a été un peu mieux mais même à dix contre onze, Caen nous a posés beaucoup de problèmes. On n’arrivait pas à passer au milieu et à trouver des intervalles. On a quelque peu déjoué. On va se contenter de ce point. Ce soir, on jouait ce match pour être 7e et mettre la relégation à huit points. On s’y trouve à six points sachant qu’il y a trois matchs on était relégable, avant de jouer à Auxerre. C’est ce qu’il faut retenir de positif ! »

Alexandre Coeff - Joueur du Racing club de Lens : « Ce n’est ni une victoire, ni une défaite non plus. On reste dans notre série d’invisibilité. Les circonstances du match ont fait que, malgré que Caen soit réduit à dix, on n’a pas réussi à trouver une faille. Les Caennais se sont bien regroupés. Les matchs que l’on ne peut pas gagner, il faut savoir ne pas les perdre. A une époque, je pense que l’on aurait pu perdre ce match. Surtout sans un grand Rudy Riou, comme ce soir ! C’est un point qui nous éloigne un peu plus de la zone rouge. Caen est la meilleure défense du championnat. On n’a réussi à la bouger un peu sans trouver trop de solutions. C’est un très bon prétendant à la montée donc on est content de la manière dont on obtient le résultat.

On a beaucoup reculé en première période, et on s’est fait surprendre deux-trois fois. Après, il y a eu une réaction. Peut-être un peu trop tardive en seconde période. Le coach nous avait demandés de jouer plus haut et d’avoir une réaction. Et c’est ce qu’il s’est passé. On a vite gagné dix-quinze mètres. On essayait de les presser assez haut car on jouait ce match pour le gagner. Je pense qu’il faut que l’on se fasse bouger pour avoir un peu plus de jeu. C’est dommage d’être dans la réaction plutôt que dans l’action. On bosse justement toute la semaine pour parvenir à ce niveau de jeu dès l’entame de match.

Concernant la défense centrale avec Alassane Touré, ce n’est pas évident. On a seulement été associé une fois en match amical, en début de saison. On savait toute la semaine qu’avec la suspension d’Alaeddine Yahia, ça allait surement être la paire Coeff_Touré qui allait jouer. On avait déjà joué ensemble en CFA donc on avait déjà de la complémentarité. C’était vraiment la vérité du match qui allait parler, et je pense que l’on s’est bien débrouillé lors de la seconde période.

Je n’ai pas bien vu ce qu’il s’était passé avant le carton rouge, mais j’ai vu l’état du nez de Pierrick Valdivia. Il ne s’est pas fait ça tout seul ! Pour avoir côtoyé Alexandre Cuvillier à Lens, je sais que c’est un sanguin. »

HOMME DU MATCH

  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC

STATS ÉQUIPE

6 Derniers matchs

P N N P N P

Répartition des buts

64 buts marqués
65 buts encaissés

Graphique des victoires

DERNIERS MATCHS

CLASSEMENTS

RANG EQUIPE POINTS JOURNEE GAGNE NUL PERDU BP BC DIFF
1 AS Monaco FC 76 38 21 13 4 64 33 +31
2 EA Guingamp 70 38 20 10 8 63 38 +25
3 FC Nantes 69 38 19 12 7 54 29 +25
4 SM Caen  63 38 17 12 9 48 28 +20
5 Angers SCO 61 38 17 10 11 52 39 +13
6 Le Havre AC 59 38 16 11 11 52 47 +5
7 Dijon FCO  59 38 15 14 9 52 49 +3
8 Nîmes Olympique  58 38 17 7 14 52 42 +10
9 AJ Auxerre  49 38 13 10 15 51 53 -2
10 Tours FC 49 38 12 13 13 40 49 -9
11 AC Arles-Avignon 46 38 10 16 12 36 48 -12
12 RC Lens 45 38 9 18 11 39 53 -14
13 FC Istres OP 43 38 11 10 17 38 45 -7
14 Clermont FA 43 38 9 16 13 33 47 -14
15 Chamois Niortais FC  42 38 8 18 12 39 42 -3
16 LB Châteauroux 42 38 8 18 12 43 47 -4
17 Stade lavallois MFC 42 38 10 12 16 47 54 -7
18 Le Mans FC 40 38 11 7 20 39 62 -23
19 CS Sedan 31 38 6 13 19 41 58 -17
20 GFC Ajaccio  25 38 6 10 22 34 54 -20
gardiens
Gardien
Gardien
défenseurs
Défenseur droit
milieux
Milieu gauche
Milieu défensif
Milieu centre
Milieu centre
Milieu gauche
attaquants
Attaquant
Attaquant
Autre
Défenseur centre
Défenseur centre
Défenseur centre
Dirigeants
Entraineur
Entraineur
Autre dirigeant
Autre dirigeant
RUDY RIOU
R R
YOHAN DEMONT
Y D
LUDOVIC BAAL
L B
JEROME LE MOIGNE
J L
SAMBA SOW
S S
PIERRICK VALDIVIA
P V
LALAINA NOMENJANAHARY
L N
DAVID POLLET
D P
ALASSANE TOURE
A T
ALEXANDRE COEFF
A C

REMPLAÇANTS

RENDEZ-VOUS

NC
NC

LIEU DU MATCH

VIDÉO

PHOTOS

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 3 Dirigeants
  • 6 Joueurs
  • 47 Supporters
+