RC LENS : site officiel du club de foot de AVION - footeo

Championnat
1
1
17 août 2012 18:45
Fco Dijon
64'
NC
  • Ensoleillé
  • Sec
  • Faible
3 min
But marqué
qui reprend aux 15m, en pleine course, un ballon qui file au ras du montant dijonnais (1-0) !
Passe décisive
Débordement côté gauche puis centre
47 min
Carton jaune
faute à 20m plein axe devant le but lensois
64 min
But encaissé
Dijon égalise... Bien servi dans la surface, et malgré la pression de Yahia, Guerbert parvient à effectuer un contrôle-frappe dans la surface et ainsi à devancer la sortie de Riou, battu (1-1).
70 min
Carton jaune
72 min
Carton jaune
73 min
Remplacement
Tactique
86 min
Remplacement
Tactique
18:45 - 17 août 2012
Arbitre Central
BATTA FLORENT
Arbitre(s) assistant(s) BOUTRY YANNICK PASQUALOTTI GWENAEL
NC

 

Lens - Dijon : Fin de série pour le leader

 

Dans l'étuve de Bollaert, Dijonnais et Lensois se seront partagés les points (1-1) au terme d'une rencontre très disputée et qui aura longtemps souri aux Sang et Or. Menant dès le coup d'envoi par Coeff, le Racing a en effet dû s'incliner après l'heure de jeu par Guerbert, manquant ainsi l'occasion de revenir dans le peloton de tête. Quant aux Bourguignons, leaders du classement, s'en est fini de leur série de trois victoires consécutives.
Compte-rendu

Pour ce second match de la semaine à Bollaert, et en l'absence de Démont, blessé, Jean-Louis Garcia avait composé le onze suivant : Riou dans les buts, Yahia et Touré en défense centrale, Saint-Ruf et Nomenjanahary sur les flancs, Le Moigne, Valdivia et Baal en milieu de terrain, Baal et N'Diaye sur les ailes, et Pollet à la pointe de l'attaque.


Nicolas Saint-Ruf titularisé en remplacement de Yohan Démont, Alex Coeff prenant position sur l'aile

Malgré la chaleur et le silence organisé durant une demi-heure par la Marek afin de protester contre l'horaire des matchs du vendredi, le Racing débutait la rencontre sur les chapeaux de roue. Un débordement de N'Diaye suivi d'un centre, et Coeff, en pleine course, ouvrait le score d'une reprise à dix mètres au ras du poteau (1-0, 3e) ! Malgré les consignes, Bollaert ne pouvait réprimer sa joie. La volonté bourguignonne de revenir au score se heurtait alors à un solide rideau artésien, et c'est encore Lens qui inscrivait un second but par Pollet, malheureusement signalé en position de hors-jeu (12e).


David Pollet sur le front de l'attaque artésienne

La suite de cette première période continuait sur le même tempo avec un DFCO semblant maîtriser le jeu, et un Racing profitant de la moindre interception pour aller porter le danger sur le but adverse avec notamment une tête de Pollet, sur un service de N'Diaye, passant juste au-dessus de la barre (28e). Ce même Pollet qui échappait à son défenseur pour s'en aller défier Reynet, l'avantage revenant au gardien (33e). La pression dijonnaise s'accentuait avant la pause. Les Sang et Or tenaient bon et s'octroyaient même deux nouvelles occasions avec une tête trop croisée de Yahia (43e) et une mise sur orbite de Pollet avortée par le retour in extremis d'un défenseur (45e+4).


Démé N'Diaye, très en vue


A la reprise, le Racing, menant toujours d'un but, parvenait à reprendre le contrôle de la partie, et se procurait à nouveau quelques occasions de doubler la mise. Sur un corner de Valdivia, Yahia, de la tête, ratait la cible de peu (54e). Puis c'est à nouveau Valdivia, sur un coup franc près du drapeau, qui mettait en retrait pour Pollet dont la reprise à ras de terre, aux seize mètres, transperçait la défense mais pas la main de Reynet qui, du bout des doigts, parvenait à repousser l'envoi. La confusion qui suivait, devant la cage, ne profitait pas au Racing (58e) !

Rageant car, sans se montrer réellement dangereux, Dijon demeurait dans la partie et n'entendait pas se laisser croquer sans réagir. Le Racing l’apprenait à ses dépens dans les minutes suivantes : bien servi dans la surface, et malgré le retour de Yahia, Guerbert devançait la sortie de Riou en réussissant un contrôle-frappe parfait (1-1, 64e). Assommés, les Artésiens subissaient dès lors la loi bourguignonne. Côté banc, Jean-Louis Garcia, renforçait son milieu de terrain en remplaçant Saint-Ruf par Ducasse, Coeff redescendant d'un cran (73e). Ceci n'empêchait pas Guerbert de s'offrir l'opportunité d'un doublé. Il chippait le cuir à Touré avant de manquer le cadre, dans une situation pourtant idéale (78e).


Grosse animation en milieu de terrain de la part de Ludovic Baal

Peu à peu, Lens desserrait l'étau. L'occasion pour le jeune Leghait, entré à la place de N'Diaye, de se mettre en évidence. Malheureusement, ses deux face-à-face avec Reynet tournaient en faveur du gardien (87e et 88e). Durant les quatre minutes d'arrêts de jeu, le Racing lançait ses dernières forces dans la bataille, et croyait bien arracher la victoire in extremis sur un coup franc de Valdivia, près de l'angle de la surface. Tiré directement, le ballon était renvoyé aux poings par Reynet. Un cuir qui ne tardait pas à revenir dans la surface, et plus particulièrement dans les pieds de Le Moigne, au point de penalty. Bollaert retenait son souffle... mais la frappe du capitaine ne trouvait pas la cible. Fort dommage pour des Sang et Or qui auraient sans doute mérité mieux que ce partage des points face au premier leader du championnat.


Jérôme Le Moigne en capitaine valeureux mais peu en réussite devant le but

Réactions

Jean-Louis Garcia - Entraîneur du Racing club de Lens : « Je ressens de la déception et de la frustration de ne pas avoir gagné ce match. C’est un petit hold-up qu’a réalisé Dijon compte tenu du peu d’occasions de buts qu’il a eu et du grand nombre que nous avons obtenu. On peut être frustré. On manquait de réalisme offensif. On a eu le bonheur d’ouvrir le score très vite mais on n’a pas su enfoncer le clou et Dieu sait que l’on a eu plusieurs fois l’occasion de le faire. On a encore eu une belle réaction pendant des dix dernières minutes lors desquelles on a tout mis en œuvre pour aller chercher la victoire. Il y avait un manque de justesse et de lucidité devant le but.
On peut regretter que l’on ait payé cash une petite erreur sur le but dijonnais. C’est dommage car on avait un peu corrigé le tir, tactiquement, à la mi-temps, pour arrêter de subir les ballons longs de la défense centrale dijonnaise. On a eu des passages où on s’est un peu arrêté de jouer et de bouger pour recevoir le ballon. Il était dit que l’on ne gagnerait pas ce match, c’est parfois comme ça le football. On est passé tout près de la performance d’être la première équipe à battre Dijon et également de réussir à gagner nos deux matchs consécutifs à la maison. C’est un peu frustrant d’avoir six points sur ces quatre premiers matchs car on a le sentiment que, potentiellement sur les contenus, on aurait pu les gagner. Il manque des points. On est en progrès dans l’état d’esprit. On est capable de se créer beaucoup d’occasions et on est beaucoup plus solide que par le passé mais pour l’instant ça ne suffit pas. Il faut insister. Il faut que l’on soit capable de continuer à jouer vers l’avant, d‘accompagner les attaques et d’être disponible dans le jeu sans ballon. Notre état d’esprit a encore été louable. C’est vital ! Ça ne permet pas de gagner tout le temps les matchs, mais de pouvoir espérer jusqu’au bout de les gagner. Donc il faut continuer dans ce sens ! Compte-tenu des quatre premiers matchs que l’on a faits, on devrait avoir plus que six points.

Julien Leghait, sur son premier geste, a manqué d’un peu de maîtrise. Mais le piqué était adéquat car le gardien était avancé. Ça aurait été un but fantastique, avec beaucoup de sang froid. Sur sa deuxième occasion, peut-être que le centre en retrait était plus judicieux. Il a manqué à ce moment-là de lucidité. Mais Julien est quelqu’un de très adroit, qui chope souvent le cadre.

J’ai essayé d’être cohérent depuis le début de saison. Alexandre Coeff a évolué avec Nicolas Saint-Ruf, dans le couloir depuis la première journée. C’est quelqu’un qui a un volume de course extraordinaire. C’est un ancien milieu très offensif, qui a une qualité de centre et de frappe. Ça me paraissait plus cohérent que de mettre sur le côté Pierre Ducasse qui est un vrai axial et qui a moins de vitesse. Alexandre a été récompensé par son but. Il a su nous donner raison. On n’en doutait pas. On sait qu’il a une polyvalence qui nous convient bien dans ce début de saison. »

Olivier Dall’oglio - Entraîneur de Dijon : « Vous dire que je suis furieux serait trop gentil. Je suis en colère par rapport au premier but encaissé car on avait travaillé cela. C’est compliqué car on donne du grain à moudre aux Lensois et après on a du mal. Ce n’est pas un bon match. Je dis depuis le début que Dijon a d’autres qualités mais, aujourd’hui, il y a certains joueurs qui étaient dans leurs petites chaussures. Quand on joue sur une pelouse comme ça, dans un stade comme ça, on ne doit pas avoir d’appréhension. Donc, j’espère que ce n’est qu’un accident. Je suis très heureux du match nul car je sais que Dijon est vaillante et à beaucoup de cœur. Concernant Lens, c’est l’équipe que l’on avait prévue de rencontrer. On sait que les Lensois sont capables de se regrouper et d’exploser devant avec David Pollet. Ils ont joué sans surprise. Je pense que leur potentiel pourra s’agrandir au fil des matchs. »

Alexandre Coeff - Joueur du Racing club de Lens : « C’est une grosse déception. Une fois de plus, on menait au score, on pensait avoir le match en main et on se fait peur. On est déçu. Le problème c’est la gestion physique. Concernant la profondeur du banc, on sent que l’on a nos limites. Avec la répétition des matchs, ça devient difficile. C’est vrai que l’on travaille sur la gestion des matchs mais si on regarde, en termes d’occasions, Dijon n’en a pas eu beaucoup. Nous, derrière, on s’en ait procuré pas mal. On court toujours après ce deuxième but qui pourrait nous mettre à l’abri. Marquer vite, c’est quitte ou double. On a un peu reculé et on a attendu que Dijon revienne au score pour rejouer à nouveau et se créer des occasions. Je pense que le travail s’effectue surtout là-dessus. Je ne pense pas que l’on soit trop attentiste. On a été vigilant et on a su exploiter quelques contres. Malheureusement on n’a pas pu inscrire ce deuxième but.

J’ai travaillé à l’entraînement pour jouer à ce poste car on savait qu’avec la blessure de Yohan Démont ça pouvait être une possibilité. Je ne me suis pas posé de questions et j’ai pris mon rôle très au sérieux, avec plaisir. Dème N’Diaye percute et fait du bien. David Pollet n’est pas non plus un robot. Il enchaîne les matchs depuis le début de la saison et on sent que ça commence à être difficile. Et moi, à droite, je n’ai jamais été un Usain Bolt.

Concernant la grève des supporters, on était au courant mais j’aurais préféré qu’ils chantent après le but [Ndlr, Rires]. Mais quand on est concentré et que l’on est dans le match, on ne fait pas très attention. Par contre, quand ils ont commencé leur compte à rebours, on les a bien entendus ! »

HOMME DU MATCH

  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC

STATS ÉQUIPE

6 Derniers matchs

P N N P N P

Répartition des buts

64 buts marqués
65 buts encaissés

Graphique des victoires

DERNIERS MATCHS

CLASSEMENTS

RANG EQUIPE POINTS JOURNEE GAGNE NUL PERDU BP BC DIFF
1 AS Monaco FC 76 38 21 13 4 64 33 +31
2 EA Guingamp 70 38 20 10 8 63 38 +25
3 FC Nantes 69 38 19 12 7 54 29 +25
4 SM Caen  63 38 17 12 9 48 28 +20
5 Angers SCO 61 38 17 10 11 52 39 +13
6 Le Havre AC 59 38 16 11 11 52 47 +5
7 Dijon FCO  59 38 15 14 9 52 49 +3
8 Nîmes Olympique  58 38 17 7 14 52 42 +10
9 AJ Auxerre  49 38 13 10 15 51 53 -2
10 Tours FC 49 38 12 13 13 40 49 -9
11 AC Arles-Avignon 46 38 10 16 12 36 48 -12
12 RC Lens 45 38 9 18 11 39 53 -14
13 FC Istres OP 43 38 11 10 17 38 45 -7
14 Clermont FA 43 38 9 16 13 33 47 -14
15 Chamois Niortais FC  42 38 8 18 12 39 42 -3
16 LB Châteauroux 42 38 8 18 12 43 47 -4
17 Stade lavallois MFC 42 38 10 12 16 47 54 -7
18 Le Mans FC 40 38 11 7 20 39 62 -23
19 CS Sedan 31 38 6 13 19 41 58 -17
20 GFC Ajaccio  25 38 6 10 22 34 54 -20
gardiens
Gardien
Gardien
défenseurs
Défenseur gauche
milieux
Milieu défensif
Milieu gauche
Milieu défensif
Milieu centre
Milieu centre
Milieu gauche
attaquants
Attaquant
Attaquant
Autre
Défenseur centre
Défenseur centre
Défenseur centre
Défenseur centre
RUDY RIOU
R R
LUDOVIC BAAL
L B
JEROME LE MOIGNE
J L
PIERRICK VALDIVIA
P V
LALAINA NOMENJANAHARY
L N
DAVID POLLET
D P
DEME N'DIAYE
D N
ALAEDDINE YAHIA
A Y
ALASSANE TOURE
A T
ALEXANDRE COEFF
A C
NICOLAS SAINT-RUF
N S

REMPLAÇANTS

RENDEZ-VOUS

NC
NC

LIEU DU MATCH

VIDÉO

PHOTOS

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 3 Dirigeants
  • 6 Joueurs
  • 47 Supporters
+