RC LENS : site officiel du club de foot de AVION - footeo

Paris Sg
COUPE DE FRANCE
5
1
8 janvier 2011 20:45
20'
Zoumana CAMARA
50'
NENE
53'
Guillaume HOARAU
62'
Guillaume HOARAU
75'
Peguy LUYINDULA
  • Ensoleillé
  • Sec
  • Faible
15 min
Carton jaune
Pour une faute dans l'axe du but
20 min
But encaissé
Zoumana CAMARA
50 min
But encaissé
NENE
52 min
Carton rouge
53 min
But encaissé
Guillaume HOARAU
Sur pénalrt
Remplacement
Tactique
61 min
Remplacement
Tactique
62 min
But encaissé
Guillaume HOARAU
75 min
But encaissé
Peguy LUYINDULA
Remplacement
Tactique
82 min
But marqué
Sur pénalty d'une "Panenka" obtenu par Maoulida
Parc des Princes
Pelouse naturelle
20:45 - 8 janvier 2011
Arbitre Central
Alexandre CASTRO
NC
NC

Paris SG - Lens : Après le calvaire, le championnat...

Menés d'un but après une première mi-temps où ils avaient fait jeu égal avec leurs adversaires, les Sang et Or craquaient en dix minutes, peu après la reprise, avec trois nouveaux buts encaissés dont un penalty provoquant l'expulsion de Yahia. Le calvaire se poursuivait avec une cinquième réalisation parisienne à l'entrée du dernier quart d'heure, Eduardo sauvant finalement l'honneur sur penalty. Ce Racing qui sort blessé de cette coupe de France, se consacrera maintenant pleinement au championnat. Là est le vrai, le seul défi !

Compte-rendu

Pour son premier match officiel aux commandes de l’équipe lensoise, Laszlo Bölöni avait sélectionné le onze suivant : Kasraoui dans les buts, Yahia et Varane en défense centrale, Démont et Bédimo sur les flancs, Hermach et Sow à la récupération, Roudet et Maoulida sur les ailes, et Eduardo en soutien de Jemaa à la pointe de l'attaque.


Alaeddine Yahia et Adil Hermach s'interposant devant Guillaume Hoarau

C’est sous la pluie et sur une pelouse glissante que débutait la rencontre, et ce sont les Sang et Or qui se mettaient les premiers en évidence sur une frappe à angle fermé de Jemaa, déviée en corner par Edel (2e). Poursuivant sur leur lancée, les Lensois dominaient ce début de match avant le réveil parisien, au quart d’heure de jeu, annoncé par une frappe de Nenê, à l’entrée de la surface, déviée en corner par Kasraoui (14e). Quelques minutes plus tard, sur un coup franc côté gauche, le Brésilien déposait le ballon sur la tête d’Hoarau. Le gardien artésien, à la parade, ne pouvait que repousser le ballon sur Camara qui, à bout portant, profitait de l’aubaine pour ouvrir la marque (1-0, 20e).


Joie de Zoumana Camara ouvrant la marque

Mené au score, le Racing ne s’en laissait pas compter, et il s’en fallait de peu que Maoulida, parti dans le trou, n’aille remporter son face-à-face avec Edel, le gardien parvenant finalement à s’interposer (35e). Malgré une arrière-garde souvent mise en difficulté par la vivacité des attaquants parisiens et par le jeu de tête d’Hoarau, Lens continuait, jusqu’à la pause, à se montrer dangereux à l’image de ce centre de Bédimo que Roudet manquait d’un rien de reprendre face au but grand ouvert (45e).


Yohan Démont devançant Mevlut erding

Après la bonne prestation de leur équipe en première période, les espoirs que pouvaient nourrir les supporters sang et or allaient rapidement s’évanouir au retour des vestiaires. Mis sous pression par l’intenable Nenê, la défense artésienne craquait en quelques minutes. Manquant sa relance, Bédimo servait Giuly dont le centre instantané trouvait l’attaquant brésilien qui, idéalement placé face au but, doubler la marque (2-0, 50e). A peine le temps de réengager qu’Erding, filant au but, était fauché par Yahia à l’entrée de la surface. Outre le penalty concédé, le Racing voyait son défenseur expulsé (52e). Double peine pour Lens, mené de trois buts après la transformation de Hoarau (3-0, 53e).


Lutte entre Sébasten Roudet et Ludovic Giuly

Malgré les remplacements de Sow par Kovacevic (53e) puis de Roudet par Queudrue (60e), Laszlo Bölöni ne parvenait pas à remettre son équipe – totalement sonnée – sur les rails. C’est donc en toute logique que, sur corner, Hoarau poursuive la curée en corsant l’addition d’une puissante reprise de la tête (4-0, 60e). Paris continuait sur le même rythme, Kasraoui repoussant une nouvelle frappe de Nenê (68e) avant de voir une tentative de Luyindula, qui venait d’entrer en jeu, passer au-dessus de sa barre (74e). Entretemps, bien décalé par Maoulida, Jemaa manquait l’occasion de réduire le score sur une frappe trop enlevée (72e).


Issam Jemaa au duel avec Christophe Jallet

A l’entrée du dernier quart d’heure, alors que qu'Aurier remplaçait Bédimo (75e), le calvaire lensois n’était pas terminé. Sur un centre de Jallet, Luyindula profitait d'une sortie manquée du gardien tunisien pour alourdir encore la note (5-0, 76e). Heureusement, Maoulida, déséquilibré par une sortie trop impétueuse d’Edel, obtenait à son tour un penalty qu’Eduardo transformait à la manière de Panenka (5-1, 80e). Cette funeste soirée se terminait par une dernière occasion de Giuly qui parvenait à tromper Kasraoui, finalement sauvé par un retour in extremis de Queudrue sur sa ligne (89e).


Penalty transformé par Eduardo

Outre une nouvelle élimination en coupe, cette très lourde défaite risque de peser sur les esprits. Après les timides espoirs nés de la bonne prestation réalisée face au leader allemand, Dortmund, les démons semblent déjà de retour en Artois. Laszlo Bölöni a du pain sur la planche mais bien peu de temps pour redonner confiance à ses troupes au moment d’attaquer la seconde partie du championnat, seule compétition restant au programme des Sang et Or. Seule et ô combien primordiale !

Paris SG - Lens : Réactions

Laszlo Bölöni : « Le PSG était supérieur à nous. Je crois néanmoins que notre équipe a fait ce qu’elle a pu, notamment en première mi-temps. Mon grand regret est la naïveté montrée ce soir, notamment s’agissant de grosses erreurs individuelles... Il n’est pas facile de faire une analyse après une telle deuxième mi-temps. On savait que Paris avait une équipe supérieure à nous. Sur le papier, ils étaient plus forts et logiquement favoris. Néanmoins, il aurait mieux valu que l’on ne leur facilite pas la tâche aussi rapidement au retour des vestiaires. Je regrette que nous n’ayons pas pu exploiter de meilleure façon nos opportunités offensives en première mi-temps. Après, nous avons fait preuve de beaucoup trop de naïveté. Je ne peux pas croire que mon équipe soit aussi faible que l’indique le résultat. Il y a beaucoup de choses à apprendre de cette défaite. Il y a beaucoup de problèmes à résoudre. Mais je fais confiance aux hommes. Ils ont des qualités. Je pense que l’on pourra rapidement apporter des réponses à tout ce que l’on entend, et à tout ce que l’on voit. »


Laszlo Bölöni

Gervais Martel : « C’est bien sûr une défaite extrêmement lourde. C’est assez rageant mais cela plante le décor pour les matchs à venir. Malheureusement, après la pause, alors que l’on produit une bonne première mi-temps, on flanche. Notamment en raison de fautes individuelles. Deuxième but : faute individuelle. Troisième but : faute individuelle. Cinquième but : faute individuelle. En plus, on perd Yahia. Ce n’est pas une soirée de reprise qui fut de tout repos même si, sur la première mi-temps, on a vu des choses intéressantes côté lensois… En début de deuxième mi-temps, en seulement trois minutes, le match change complètement de visage. Et on se retrouve à dix contre onze. C’est dommage car, en première période, on a une balle d’égalisation avec Maoulida juste avant la mi-temps… On peut dire que l’on n’a pas fait une mauvaise première mi-temps, même si l’ouverture du score parisienne intervient également sur une faute individuelle puisque l’on ne suit pas le ballon qui est repoussé par Kasraoui. Cela donne à réfléchir, notamment sur le côté « tueur » que l’on n’a pas réussi à avoir sur le plan défensif… On est abattu. C’est un score très lourd pour une reprise. Maintenant, on n’a pas le temps de pleurer et de se lamenter. Nous avons un objectif. On le connaît. On aurait bien sûr aimé faire quelque chose ce soir. On n’était pas venu pour en prendre cinq. Mais il n’en reste pas moins que notre objectif, c’est le maintien, et cela commence dès la semaine prochaine avec un match très important contre Saint-Etienne. »

HOMME DU MATCH

  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC

STATS ÉQUIPE

6 Derniers matchs

? ? ? N P P

Répartition des buts

43 buts marqués
65 buts encaissés

Graphique des victoires

DERNIERS MATCHS

CLASSEMENTS

RANG EQUIPE POINTS JOURNEE GAGNE NUL PERDU BP BC DIFF
1 Lille OSC  76 38 21 13 4 68 36 +32
2 Olympique de Marseille  68 38 18 14 6 62 39 +23
3 Olympique lyonnais 64 38 17 13 8 61 40 +21
4 Paris SG 60 38 15 15 8 56 41 +15
5 FC Sochaux-Montbéliard 58 38 17 7 14 60 43 +17
6 Stade rennais 56 38 15 11 12 38 35 +3
7 FC Girondins de Bordeaux 51 38 12 15 11 43 42 +1
8 Toulouse FC 50 38 14 8 16 38 36 +2
9 AJ Auxerre 49 38 10 19 9 45 41 +4
10 AS Saint-Étienne 49 38 12 13 13 46 47 -1
11 FC Lorient 49 38 12 13 13 46 48 -2
12 Valenciennes FC 48 38 10 18 10 45 41 +4
13 AS Nancy-Lorraine 48 38 13 9 16 43 48 -5
14 Montpellier HSC 47 38 12 11 15 32 43 -11
15 SM Caen  46 38 11 13 14 46 51 -5
16 Stade brestois  46 38 11 13 14 36 43 -7
17 OGC Nice 46 38 11 13 14 33 48 -15
18 AS Monaco FC 44 38 9 17 12 36 40 -4
19 RC Lens 35 38 7 14 17 35 58 -23
20 AC Arles-Avignon  20 38 3 11 24 21 70 -49
gardiens
Gardien
défenseurs
Défenseur droit
Défenseur gauche
Défenseur droit
milieux
Milieu offensif gauche
Milieu
Milieu défensif
attaquants
Autre
Défenseur centre
Gardien
Défenseur centre
Défenseur centre
Dirigeants
Entraineur

RENDEZ-VOUS

NC
NC

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 3 Dirigeants
  • 6 Joueurs
  • 46 Supporters
+