RC LENS : site officiel du club de foot de AVION - footeo
As Monaco
COUPE DE FRANCE
1
0
13 avril 2010 20:30
110'
MAAZOU.M
2
  • Ensoleillé
  • Sec
  • Faible
56 min
Carton jaune
Pour contestation
60 min
Carton jaune
70 min
Remplacement
Tactique
85 min
101 min
Remplacement
Tactique
110 min
But encaissé
MAAZOU.M
Dans le jeu – De la tête
STADE LOUIS I I
Pelouse naturelle
20:30 - 13 avril 2010
Arbitre Central
Stéphane Bré
NC
NC

Monaco - Lens : Au pied du rocher, la fin du chemin

Les Sang et Or regretteront longtemps leurs occasions manquées, notamment au cours d’une première mi-temps qu’ils dominèrent de la tête et des épaules. D’un but inscrit en seconde partie de prolongations, Monaco prive le Racing d’une finale de coupe de France qui lui tendait les bras (1-0).
Compte-rendu

Pour cette demi-finale de coupe de France, Jean-Guy Wallemme avait choisi d’aligner le onze suivant : Runje dans les buts, Chelle et Yahia en défense centrale, Démont et Ramos sur les côtés, Hermach et Kovacevic à la récupération, Roudet à l’animation, Eduardo et Akalé sur les ailes, et Maoulida à la pointe de l’attaque.


Près de 500 supporters lensois avaient fait les 1200km jusqu'en Principauté !

Le coup d’envoi était donné sous les chants des nombreux supporters lensois à avoir fait le voyage vers Louis-II. Des supporters qui voyaient leurs joueurs prendre immédiatement le contrôle des opérations, et qui ne tardaient pas à se montrer dangereux. Chipant le ballon à un défenseur près de la ligne de corner, Akalé se retrouvait face à Ruffier, avant de glisser le ballon entre le poteau et le gardien. Un ballon qui fuyait malheureusement la ligne de but et s’en allait en six mètres (6e). Si ce n’est une tentative de lob lointaine signée Nenê (14e), les Monégasques se contentaient de subir les assauts artésiens dans cette première période : centre-tir d’Eduardo plongeant au ras du poteau (16e), missile de Démont au ras du cadre (21e), frappe de Roudet aux seize mètres contrée in extremis (24e), percée de Démont offrant, dans le trou, une balle de but à Akalé qui butait finalement sur le gardien (32e), tête puissante de Yahia, seul au point de penalty, rasant la barre(42e). A l’image du scenario à venir, c’est Alonso, pour Monaco, qui manquait de peu le hold up, juste avant la pause, d’une frappe trop croisée (44e).


Kanga Akalé butant sur Stéphane Ruffier sous les yeux de Yohan Démont

La physionomie du match changeait du tout au tout au retour des vestiaires, avec des Monégasques entreprenants mettant la pression sur l’arrière-garde lensoise. Ils obtenaient rapidement le fruit de leurs efforts sous la forme d’un penalty consécutif à une charge de Runje sur Alonso (55e). Le gardien lensois se faisait soigner avant de concéder le premier essai de Nenê, finalement refusé en raison de l’entrée de ses équipiers dans la surface. Sur la seconde tentative – tension oblige – le Brésilien expédiait le cuir dans les airs (59e). Nenê s’essayait ensuite au coup franc mais Runje était à la parade (64e). La rentrée de Bedimo en lieu et place d’Akalé (70e) redonnait un peu de tonus aux Artésiens, à l’image de ce centre du Camerounais, repris de la tête par Yahia au-dessus du cadre (72e). Monnet-Paquet – remplaçant Eduardo – apportait à son tour du sang neuf (84e). Après une tête ratée de Modesto dans les arrêts de jeu (90+2e), c’est le jeune attaquant lensois qui manquait de peu la balle du k.o. Sur un coup franc de Roudet, Monnet-Paquet plaçait en effet une reprise de la tête au second poteau qui propulsait le ballon du mauvais côté du poteau, et ce alors que Ruffier était totalement battu (90+4e) !


Marco Ramos au duel avec François Modesto

Les prolongations débutaient par un enchaînement contrôle-frappe de Maoulida aux vingt mètres qui passait au-dessus (91e), auquel répondait Nenê d’une frappe puissante bien captée par Runje (94e). Puis Démont parvenait à trouver Roudet, démarqué au second poteau, mais la tête de ce dernier était déviée du bout du gant par Ruffier (97e). Tentant le tout pour le tout, le coach lensois faisait entrer Jemaa à la place de Maoulida (101e). Le Tunisien se mettait rapidement en vue avec une frappe trop croisée à la conclusion d’une contre-attaque (102e).


Vedran Runje battu sur la reprise de la tête de Moussa Maazou

C’est après le changement de côté que le destin allait choisir son camp. Sur un petit ballon aérien de Nenê en direction du point de penalty, Maazou, entré depuis peu, s’élevait au-dessus de ses gardes du corps et trompait le gardien lensois de la tête (1-0, 110e). Les Sang et Or réagissaient aussitôt avec une frappe millimétrée de Démont mais Ruffier était, lui, à la parade (112e). Alors que les Artésiens se ruaient à l’attaque, Monaco manquait, par deux fois, en contre-attaques, l’occasion de se libérer avec un duel perdu par Maazou devant Runje (114e) et une frappe trop croisée de Pino (117e). Malgré deux ultimes corners, Lens ne trouvait pas la faille, et perdait le ticket pour la finale d’une coupe de France qui, une nouvelle fois, ne s’offrira pas au club sang et or.


Détresse lensoise au coup de sifflet final

Monaco - Lens : Réactions

Jean-Guy Wallemme : « Je suis déçu mais nous sortons de cette  compétition la tête haute. Néanmoins, cela n’enlève pas toute notre amertume. J’estime que ce n’est pas l’équipe qui a joué dans l’esprit de la coupe qui a gagné ce soir. C’est dommage et regrettable. Je suis déçu de l’état d’esprit de notre adversaire [Ndlr. Ballon non rendu aux Lensois sur l’action menant au penalty monégasque]… Ce soir, la rencontre a été gagnée par les remplaçants monégasques, et non par les nôtres qui ne sont malheureusement pas entrés dans le même tempo. Nous avons fait preuve de trop d’énervement et de manque de lucidité pour aller au bout des choses. A ce niveau, nous ne pouvons pas avoir de telles lacunes… Nous avons eu des occasions en première mi-temps mais, une fois de plus, sans parvenir à les concrétiser… On tire la quintessence de ce groupe mais, avec tout le respect que j’ai pour mes joueurs, il n’a pas la qualité du groupe monégasque. »


Nenê sous la pression de Nenad Kovacevic

 

Nenad Kovacevic : « Nous avions bien préparé cette rencontre, bien discuté entre nous après notre victoire contre Boulogne. Nous étions vraiment confiants. Nous voulions absolument gagner ce match pour aller en finale mais, sans parvenir à marquer durant cent-vingt minutes, nous n’avons pas pu réaliser notre rêve. C’était un match avec beaucoup de duels et de contacts. Nous avons bien joué, notamment en première période. En football, il faut marquer des buts. C’est ce que  nous n’avons pas encore su faire, ce soir. »

HOMME DU MATCH

  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC

STATS ÉQUIPE

6 Derniers matchs

G P G G G P

Répartition des buts

34 buts marqués
24 buts encaissés

Graphique des victoires

DERNIERS MATCHS

CLASSEMENTS

RANG EQUIPE POINTS JOURNEE GAGNE NUL PERDU BP BC DIFF
1 Marseille  78 38 23 9 6 69 36 +33
2 Lyon 72 38 20 12 6 64 38 +26
3 Auxerre 71 38 20 11 7 42 29 +13
4 Lille 70 38 21 7 10 72 40 +32
5 Montpellier  69 38 20 9 9 50 40 +10
6 Bordeaux  64 38 19 7 12 58 40 +18
7 Lorient 58 38 16 10 12 54 42 +12
8 Monaco 55 38 15 10 13 39 45 -6
9 Rennes 53 38 14 11 13 52 41 +11
10 Valenciennes 52 38 14 10 14 50 50 0
11 Lens  48 38 12 12 14 40 44 -4
12 Nancy 48 38 13 9 16 46 53 -7
13 Paris SG  47 38 12 11 15 50 46 +4
14 Toulouse 47 38 12 11 15 36 36 0
15 Nice 44 38 11 11 16 41 57 -16
16 Sochaux 41 38 11 8 19 28 52 -24
17 Saint-Étienne 40 38 10 10 18 27 45 -18
18 Le Mans 32 38 8 8 22 36 59 -23
19 Boulogne-sur-Mer  31 38 7 10 21 31 62 -31
20 Grenoble 23 38 5 8 25 31 61 -30
gardiens
Gardien
Gardien
défenseurs
Défenseur droit
Défenseur gauche
Défenseur gauche
Défenseur droit
milieux
Milieu offensif gauche
Milieu défensif
Milieu
attaquants
Autre
Défenseur centre
Défenseur centre
Défenseur centre
Dirigeants
Entraineur

RENDEZ-VOUS

NC
NC

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 3 Dirigeants
  • 6 Joueurs
  • 47 Supporters
+