RC LENS : site officiel du club de foot de AVION - footeo
COUPE DE FRANCE
3
1
24 mars 2010 20:45
As Saint Etienne
  • Ensoleillé
  • Sec
  • Faible
1 min
But encaissé
MIRALLAS KEVIN
36 min
75 min
But marqué
Dans le jeu – De la tête
Passe décisive
Sur Coup franc à 30m
89 min
But marqué
Passe décisive
20:45 - 24 mars 2010
Arbitre Central
Olivier Thual
NC
NC

Lens - Saint-Etienne : A une marche de la finale !

Au terme d'un match plein, et malgré un but encaissé dès l'entame, les Sang et Or ont battu les Verts (3-1), ce mercredi soir, s'offrant ainsi leur ticket pour les demi-finales de la coupe de France. Après une égalisation d'Eduardo en première mi-temps, ce sont Yahia et Roudet qui, en fin de rencontre, faisaient chavirer Bollaert de bonheur...
Compte-rendu

Pour ce quart de finale de coupe de France, Jean-Guy Wallemme avait aligné le onze suivant : Runje dans les buts, Chelle et Yahia en défense centrale, Démont et Ramos sur les flancs, Kovacevic et Sow à la récupération, Roudet à l’animation, Akalé et Bedimo sur les ailes, et Eduardo à la pointe de l’attaque.

Cette rencontre ne pouvait pas plus mal débuter. La première minute n’était pas achevée que Monsoreau adressait un centre depuis son aile gauche qui, après un duel aérien, retombait, devant le but, dans les pieds de Mirallas. Ce dernier prenait Runje à contre-pied et ouvrait le score pour les Verts (0-1, 1ère). Le Racing tentait de réagir à l’image de ce missile de Bedimo que Planté déviait de sous sa barre (6e). Le match se disputait sur un bon rythme et les occasions ne tardaient pas à se multiplier des deux côtés : tête d’Eduardo hors-cadre (26e) immédiatement suivie par un duel remporté par Planté devant l’attaquant brésilien (26e), reprise de Monsoreau au-dessus du cadre à la réception d’un corner (28e), nouvelle tête d’Eduardo, captée par le gardien (31e) sans oublier plusieurs situations de contre mal négociées par les Stéphanois.C’est finalement le Racing qui trouvait l’ouverture à la réception d’un long coup franc de Roudet. Suite à une tête en retrait d’Akalé, Chelle tentait, depuis le point de penalty, un retourné acrobatique qui trouvait le poteau. Heureusement, Eduardo avait suivi et renvoyait le cuir dans les filets (1-1, 36e). Avec cette égalisation, cette fin de première mi-temps gagnait encore en intensité : interception in extremis de Ramos sur un contre stéphanois (39e), frappe de Démont renvoyée devant sa ligne de but par un défenseur (41e), jaillissement de Monsoreau dans la surface, suivi d’une frappe contrée par Runje (44e), contre-attaque lensoise profitant à Eduardo qui perdait, par deux fois, son duel face à Planté (45e) avant que Rivière ne l’imite face à Runje (45e+1).

Au retour des vestiaires, le match reprenait sur le même rythme, et Rivière perdait à nouveau, au bout d’une longue course, son duel face à Runje, sa tentative de lob passant bien au-dessus de la barre (50e). Chaque camp se rendait coup pour coup : frappe enroulée d’Akalé hors-cadre (54e) tout comme la reprise de la tête de Mirallas (56e), nouveau tête-à-tête Runje-Rivière, ce dernier poussant trop loin son ballon (58e), un ballon chipé par un défenseur à Akalé à l’issue d’un contre lensois alors que celui-ci s’apprêtait à fusiller le gardien (61e). Le Racing prenait peu à peu l’avantage dans le jeu mais ne parvenait pas à conclure comme sur cette frappe trop peu appuyé d’Eduardo pourtant idéalement servi par Démont (68e) ou sur le tir croisé de ce dernier, plongeant au ras du poteau opposé (70e). Après la sortie sur blessure de Kovacevic et l’entrée d’Hermach (59e), c’est Akalé qui cédait sa place à Jemaa, Eduardo se décalant sur la droite (73e).

A l’entrée du dernier quart d’heure, sur un nouveau coup franc lointain de Roudet, les Sang et Or prenaient enfin l’avantage, Yahia devançant de la tête la sortie de Planté (2-1, 75e). Enfin !... Mais l’heure n’était pas encore à la fête, et les Verts se chargeaient rapidement de le rappeler, Runje étant à la parade sur une frappe de Payet aux seize mètres (76e). Le ballon passait d’un camp à l’autre mais les reprises de la tête de Yahia (83e) et de Benalouane (85e) n’étaient pas cadrées.  Au bout de l’effort, les Stéphanois finissaient par craquer – frappe de Jemaa loin du gardien mais au ras du poteau (86e), duel perdu par Roudet face à Planté (88e), percée de Jemaa suivie d’une frappe enroulée de Roudet au-dessus (89e) – avant de s’avouer définitivement vaincus à l’issue d’une contre-attaque de Bedimo, côté gauche, qui, face au gardien, servait Roudet sur sa droite, ce dernier n’ayant plus qu’à pousser le ballon pour inscrire le troisième but artésien (3-1, 90e). Malgré une affluence relativement modeste (22191 spectateurs), Bollaert qui avait sans cesse et de belle façon soutenu les siens, était récompensé à la hauteur de sa ferveur !

Quevilly, Paris ou Monaco ?... C’est à Nancy, ce dimanche, pendant leur prochain match de championnat, que les Sang et Or connaîtront leur adversaire en demi-finale de coupe de France.


 

Lens - Saint-Etienne : Réactions

Gervais Martel  – Président du Racing club de Lens : « Je suis content pour mes joueurs, le staff, le club mais surtout pour les supporters. C’est bien d’avoir gagné ce soir mais la route est encore longue. Je suis content que l’équipe ait retrouvé son efficacité. En championnat, nous ne sommes pas encore sortis d’affaire. C’est une saison qui laisse quelques regrets. On pourrait fait mieux. Je n’ai pas de préférence concernant le nom de notre prochain adversaire en coupe de France. J’ai regardé Quevilly, que j’ai trouvé exceptionnel pendant 90 minutes. Mais la demi-finale sera difficile quelque soit le tirage. Maintenant, je ne fais plus de plan sur la comète. »

Jean-Guy Wallemme  – Entraîneur du Racing club de Lens : « On est passé d’un hiver rugueux à une température différente. C’est peut-être pour cela que les joueurs étaient un peu amorphes. Sur un cent mètres, on prenait dix mètres de retard. Je leur ai demandé de revenir sur les fondamentaux. On a beau avoir du cœur, de l’énergie et être vaillant, il faut un cerveau. Avant la mi-temps, Eduardo veut tuer le match et on prend deux contres. Le nombre d’occasions était important ce soir même pour Saint-Etienne. On a pris un but assez rapidement et je dois dire que le public a été extraordinaire. Il  nous a soutenu et c’est ça qui a fait que ce soir le match était beau. On prend les matches de coupe de France comme ils viennent. Elle appartient aux joueurs. Ils en font ce qu’ils veulent. L’envie et l’application de chacun aident à passer au dessus de certaines choses. On a su revenir au score et on a fait preuve de caractère.»

Eric Chelle  – Joueur du Racing club de Lens : « Cela fait plaisir de se qualifier pour les demi-finales mais le plus important c’est le match qui arrive, en championnat, face à Nancy. Il faut concrétiser les occasions. Ce soir, je fais un constat négatif car je n’ai pas envie de me focaliser sur ce match. On doit voir plus loin, passer à autre chose et être ambitieux. L’objectif, c’est de gagner chaque match. »

Alaeddine Yahia  – Joueur du Racing club de Lens : « On est à un match du stade de France. Ce soir, je suis content. Mon but, c’est une question de timing. Je l’ai dédicacé à mon père qui nous a quitté il n’y a pas longtemps. Nous allons récupérer et prendre les points qu’il nous manque pour assurer le maintien. Je pense que l’on va arrêter la Ligue 1 et ne jouer qu’en coupe de France parce que l’on marque des buts (Ndlr : rires). On a marqué sur trois occasions. Mais on aurait pu en mettre encore trois avant. Il y a eu de l’abnégation. Tactiquement, il n’y a pas grand-chose à retenir. C’était un vrai combat de boxe. A la fin, c’était n’importe quoi. Quand on a pris ce premier but, j’ai pensé qu’on commençait mal. Mais on a montré qu’on avait du caractère. Sereins ? Non, on a bien fait notre boulot pendant 89 minutes. On n’a pas le droit d’encaisser un but au bout de quarante secondes. Dans le football, il faut être concentré. Après ce match, il y a encore un coup de collier à donner avec neuf rencontres et quelques points à prendre. Après cela on sera vraiment serein. La coupe c’est une aventure qui appartient aux joueurs. Le club et le public aimeraient aller en finale. C’est une belle coupe avec un charme particulier. Il  y a de la magie. Je trouve que les supporters lensois, dont certains font des centaines de kilomètres, sont gentils avec nous. Car en Tunisie, j’ai déjà vu des chaises voler telles des missiles. Le public sang et or est toujours présent, on doit le lui rendre et lui donner rendez-vous le premier mai au stade de France. »

HOMME DU MATCH

  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC

STATS ÉQUIPE

6 Derniers matchs

G P G G P P

Répartition des buts

34 buts marqués
24 buts encaissés

Graphique des victoires

DERNIERS MATCHS

CLASSEMENTS

RANG EQUIPE POINTS JOURNEE GAGNE NUL PERDU BP BC DIFF
1 Marseille  78 38 23 9 6 69 36 +33
2 Lyon 72 38 20 12 6 64 38 +26
3 Auxerre 71 38 20 11 7 42 29 +13
4 Lille 70 38 21 7 10 72 40 +32
5 Montpellier  69 38 20 9 9 50 40 +10
6 Bordeaux  64 38 19 7 12 58 40 +18
7 Lorient 58 38 16 10 12 54 42 +12
8 Monaco 55 38 15 10 13 39 45 -6
9 Rennes 53 38 14 11 13 52 41 +11
10 Valenciennes 52 38 14 10 14 50 50 0
11 Lens  48 38 12 12 14 40 44 -4
12 Nancy 48 38 13 9 16 46 53 -7
13 Paris SG  47 38 12 11 15 50 46 +4
14 Toulouse 47 38 12 11 15 36 36 0
15 Nice 44 38 11 11 16 41 57 -16
16 Sochaux 41 38 11 8 19 28 52 -24
17 Saint-Étienne 40 38 10 10 18 27 45 -18
18 Le Mans 32 38 8 8 22 36 59 -23
19 Boulogne-sur-Mer  31 38 7 10 21 31 62 -31
20 Grenoble 23 38 5 8 25 31 61 -30
gardiens
Gardien
Gardien
défenseurs
Défenseur droit
Défenseur gauche
Défenseur gauche
Défenseur central
milieux
Milieu offensif gauche
Milieu défensif
Milieu
Milieu offensif centre
attaquants
Attaquant
Attaquant
Autre
Défenseur centre
Défenseur centre
Défenseur centre
Dirigeants
Entraineur

RENDEZ-VOUS

NC
NC

LIEU DU MATCH

PHOTOS

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 3 Dirigeants
  • 6 Joueurs
  • 47 Supporters
+