RC LENS : site officiel du club de foot de AVION - footeo

BRICE SAMBA, DE L'EXPLOSIVITÉ DANS LES BUTS

5 juillet 2022 - 19:08

Un nouveau défi en vue ! Après 3 années passées dans les rangs de Nottingham Forest en Championship, Brice Samba fait son retour dans l’hexagone. À 28 ans, le portier congolais retrouve la Ligue 1 et s’inscrit dans le projet lensois pour les 5 prochaines saisons. L’ancien Caennais amène intelligence de placement et densité physique sur la ligne de but.

Dans la famille Samba, je demande le père, du même prénom… Brice Samba, gardien de but entre 1989 et 2004, a principalement joué principalement en République du Congo et en Côte d’Ivoire. Mais il a aussi foulé les pelouses françaises, notamment au sein du club de Pacy Vallée d’Eure… Là où tout a commencé pour le fils.

Même patronyme mais l’histoire, elle, est bien différente.

C’est un 25 avril 1994, à 20km au sud de Brazzaville (ndlr : République du Congo) dans le petit village de Linzolo, que Brice Samba voit le jour. Dans les traces de son papa qui évolue à l’échelon professionnel, le petit garçon le suit d’abord en Côte d’Ivoire et se retrouve rapidement avec un ballon… dans les pieds ! Milieu excentré, il dit préférer le terrain mais montre déjà une attirance pour le poste de gardien de but par l’influence du père dont il est très admiratif.

C’est à l’âge de 6 ans qu’il débarque sur le sol français. Il entame sa formation à Pacy-sur-Eure dès 2001. C’est après un entraînement passé dans la cage qu’il choisit d’enfiler les gants. Une vraie révélation pour lui et une manière de s’inscrire dans la lignée de son paternel. Le jeune Brice poursuit sa tournée normande au sein de l’ALM Evreux et est ensuite repéré par Le Havre pour intégrer le cursus de formation. Nous sommes en 2006.

C’est au HAC que les choses sérieuses débutent. Alors qu’il vient de souffler ses 16 bougies, un premier contrat professionnel arrive sur la table. Les dirigeants havrais misent sur le long terme et sur les longs bras de l’intéressé déjà bien apprêté physiquement. Intégré avec l’équipe réserve, il en devient rapidement le portier numéro 1. Il faut attendre la Coupe de France pour le voir pour la première fois sous les couleurs de l’équipe fanion. Malgré le peu de matchs joués en Ligue 2, une passerelle pour l’élite s’offre à lui.

RÉFLEXES SOLIDES ET ENVERGURE IMPRESSIONNANTE

L’Olympique de Marseille jette son dévolu sur ce profil atypique dès janvier 2013. Du haut de son mètre 86, il en impose par son envergure qui lui permet de couvrir plus facilement les angles de tir ou de capter des ballons lointains. Malgré son grand gabarit et un brin de nonchalance dans la démarche, il conserve réactivité et explosivité dans ses déplacements pour pallier les contre-pieds.

Appelé à être la doublure de l’international français Steve Mandanda, il ne dispute qu’une seule rencontre de championnat lors de la dernière journée de la campagne 2013-2014. Pour sa grande première en Ligue 1 dans la cage phocéenne, il n’encaisse pas de but face à Guingamp.

Difficile pour lui de se faire une place mais l’expérience engrangée est non négligeable. Il sort grandi et plus mûr de ses 4 saisons rythmées par une campagne en Ligue des Champions lors de la première année.

En quête de responsabilités, Brice Samba décide de retourner en Normandie, à Caen. Là-bas, les choses sont claires : Rémy Vercoutre étant en fin de carrière, il est amené à devenir le portier numéro 1. Lors de cette première saison de transition, celui qui était bercé par les exploits d’Iker Casillas dans son enfance prend du galon aux côtés du Nordiste. En Coupe de France, il saisit sa chance avec 4 titularisations. Dans le sillage du parcours probant des Caennais, il se montre décisif lors des séances de tirs au but contre Canet-en-Roussillon et Metz, face à qui il arrête 4 penaltys.

Une rampe de lancement parfaite pour s’imposer définitivement l’année suivante. Enfin mis en confiance, il trouve de la continuité en disputant l’intégralité des 38 matchs de la saison. Au quotidien, son développement est assuré par un certain Hervé Sekli, l’entraîneur des gardiens qu’il retrouvera sous les couleurs lensoises. Boosté par ce rôle, il décide de donner une nouvelle perspective à sa carrière en traversant la manche…

ACTEUR MAJEUR DE LA MONTÉE EN PREMIER LEAGUE

Au cœur de la ville de Nottingham, le City Ground est un théâtre de passion. C’est ici que Nottingham Forest évolue en Championship (ndlr : deuxième division anglaise). Et c’est ici que Brice Samba a élu domicile dès 2019. Loin de sa RDC natale et de l’hexagone, il démarre l’aventure avec une garantie de temps de jeu.

Très vite, son impact et son énergie débordante sont très appréciés par les supporters qui vibrent au gré des parades réflexes de Brice. Le gardien montre de réels progrès, notamment dans les situations de duels. Plus instinctif, il réagit rapidement et place intelligemment son corps sur sa ligne de but. Il fait souvent le bon geste, réduisant les possibilités pour l’attaque adverse.

Sa première année offre de belles promesses. En 40 rencontres disputées en championnat, il encaisse 41 buts et réalise 13 clean sheets. De plus, la formation des Midlands décroche la 5e place au classement. La cote du portier congolais grimpe et le voilà nommer dans le onze type de la saison en Championship.

Si la deuxième campagne n’est pas aussi aboutie collectivement, Brice demeure régulier, n’encaissant pas de but à 14 reprises.

La saison suivante sera celle de l’explosion à tous les niveaux. Avec moins d’un but encaissé par match (35 sur 40), il mène son équipe à la 4e place, synonyme de qualification pour les play-offs d’accessions en Premier League. En mission, Brice Samba va gratifier le City Ground d’une performance colossale lors du match retour de la demi-finale face à Sheffield United.

Alors que les hommes de Steve Cooper sont menés 1-2 en prolongation, l’ancien Caenais place 2 parades réflexes ultra décisives. En confiance et très présent vocalement, il impulse une dynamique et électrifie la foule et ses coéquipiers. Lors de la séance de penaltys, il devient carrément impénétrable en stoppant 3 tentatives sur 5. Un mental d’acier et une place en finale face à Huddersfield à la clé. Le stade est envahi et le portier est érigé en héros de cette rencontre. Quelques jours plus tard à Wembley, Nottingham Forest remporte les play-offs d’accession sur un dernier clean sheet et file en Premier League. Un titre amplement mérité et la confirmation que Brice a pris un tout autre statut.

EN SANG ET OR POUR 5 SAISONS

Après cette belle aventure, le nom de Brice Samba retentit à travers les championnats européens. Séduit par le projet artésien, le gardien choisit le projet lensois pour les 5 prochaines saisons.

Après les chaudes ambiances britanniques, Brice – qui aime se nourrir de la pression d’un stade – est prêt à faire rugir Bollaert-Delelis.

 

Arnaud Pouille, directeur général : « Le premier mot qui me vient, c’est constance. Je tiens à remercier Brice et son entourage pour la constance dont ils ont fait preuve tout au long des échanges. Nottingham n’était pas vendeur de son gardien qui était très apprécié des suiveurs de Forest. Brice a cru en notre projet sans jamais dévier de cap, au point de reconsidérer la perspective d’évoluer en Premier League, ce qui constituait un de ses objectifs. Avec cette arrivée de taille, nous nous renforçons dans le secteur des gardiens. Nous avons une pensée pour Wuilker (Farinez) qui débute sa longue convalescence, nous saluons également Jean-Louis (Leca) repositionné en numéro 2 cette saison. Comme les autres cadres du vestiaire depuis quelques saisons, il saura pour sûr faciliter l’intégration de Brice par la transmission des valeurs humaines du Racing. Bienvenue en Sang et Or Brice ! »

Florent Ghisolfi, directeur sportif : « Ce n’est un secret pour personne, par rapport à la possibilité de jouer en Premier League et aux sollicitations qu’il a eues, suite à sa grande saison, Brice a fait un choix fort en venant à Lens. Et c’est un signal positif sur sa détermination à jouer pour le RC Lens et à réussir ici. Nous sommes convaincus que Brice est le bon gardien de but pour le Racing. Il arrive à pleine maturité. Et son potentiel est énorme. Sa personnalité et ses valeurs vont parfaitement se fondre au milieu de celles de notre équipe. Nous allons mettre toutes les conditions en place pour que son intégration soit rapide et qu’il puisse exprimer toutes ses qualités. La première a été de reconstituer la relation avec l’entraîneur des gardiens Hervé Sekli, avec lequel il avait collaboré à Caen. L’idée est toujours de nous appuyer sur deux très bons gardiens de but et nous avons la chance d’avoir Jean-Louis Leca pour épauler Brice. Je souhaite aussi remercier son entourage, et particulièrement son agent Meïssa N’Diaye, pour le travail de grande qualité, et pour avoir cru dans notre projet en lien avec Brice. Bienvenue dans ta nouvelle famille Brice Samba ! »

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 3 Dirigeants
  • 6 Joueurs
  • 47 Supporters
+